Accueil > Le jeu pédagogique > Bibliographie2 > Handicaps - Thérapeutiques > Comment intégrer des jeunes handicapés mentaux légers, par le jeu dans les sports collectifs

Comment intégrer des jeunes handicapés mentaux légers, par le jeu dans les sports collectifs

Image

Thomas CORGIER, Novembre 2006, Exposé "Oboulo.com"

 

« L’esprit collectif » est un atout majeur à la construction du lien social ainsi qu’au développement de l’identité de chacun. Cependant, certaines personnes restent ou sont laissées à l’écart, à cause de leurs différences : c’est notamment le cas des handicapés. Une équipe de valides, intégrant des handicapés ressent un sentiment d’infériorité par rapport aux équipes adverses.

 

De plus certains joueurs, ne sachant pas toujours quel comportement adopter face à une personne différente, peuvent fausser le jeu ; il est souvent difficile de s’adapter à une autre façon de jouer sans pour autant risquer de donner l’impression de laisser les autres gagner (cela peut être vexant). C’est aussi à ce moment que l’on voit apparaître le médiateur, qui à pour rôle de diminuer le risque de stigmatisation des personnes handicapées sur le terrain.

 

A mes débuts d’entraîneur de Hockey sur roller in-line, j’ai été directement confronté à ce problème. Un joueur de mon équipe avait un léger handicap mental. Son comportement sur le terrain aussi bien en technique qu’au niveau collectif, a créé des tensions au sein de l’équipe. Pour cela, j’ai dû me remettre en question et chercher l’émergence des sources de ce conflit. Je me suis alors rendu compte que j’en étais principalement la cause, n’assumant pas assez mon rôle de médiateur lors des entraînements et des matchs.

Ce mémoire s’intéresse aux handicapés mentaux légers, c’est à dire aux personnes qui présentent des difficultés au niveau de l’expression, de la compréhension … Ces individus ont du mal à construire leur identité et donc à s’intégrer, à faire partie d’une équipe, d’un groupe. Les handicapés mentaux ne sont pas non plus et forcément des handicapés physiques.

Ainsi, afin de faire face à ces différences, il faut essayer de simplifier le plus possible les règles, pour que tout le monde soit à égalité (sans pour autant réduire la sécurité). Cette méthode revient à les faire jouer en oubliant momentanément leurs différences, en leur permettant de jouer en équipe et d’appréhender le sport d’une manière ludique plutôt que dans un but de performance.

Je me suis donc posé la question suivante : «comment intégrer des jeunes handicapés mentaux légers, par le jeu dans les sports collectifs ».

 

Sommaire
  1. Etats des lieux.
    • La reconnaissance du handicap dans le milieu sportifs.
    • Missions et actions.
    • Quelques chiffres.
  2. Les sports collectifs.
    • Principes opérationnels.
    • Notion de transfert.
    • Psychomoteur.
  3. Le jeu : facteur d´integration.
    • L´animateur et l´educateur.
    • Mon experiences professionnelles.
 

Lien vers l'ouvrage