Le jeu, droit fondamental de l'enfant? Aperçu

Sarah Van Der Vaeren, Mai 2006, Exposé "Oboulo.com"

Le jeu n’est un droit pour l’enfant que depuis une époque relativement récente (1990). On peut alors se demander dans quelle mesure le jeu mérite d’être érigé en droit fondamental et ce que l’exercice de ce droit va impliquer.
Ce droit est le résultat de nombreuses études psychologiques et médicales qui mettent en avant le rôle essentiel du jeu dans la construction de l’être humain et dans l’évaluation de son développement. C’est ce rôle essentiel qui a fait du jeu un droit fondamental (I.). Mais la communauté internationale en ratifiant ces conventions a fait aux enfants une puissante promesse. Car reconnaître l’importance du jeu dans le développement de l’enfant en le consacrant juridiquement est une chose mais ériger le jeu au rang de droit implique aussi que les Etats s’engagent à garantir aux enfants un milieu de vie qui leur permette de jouer (II.).
Sommaire
  1. Le jeu, droit fondamental dans le développement de l’enfant.
    1. Elément indispensable pour la construction personnelle de l’enfant.
    2. Elément essentiel pour l’évaluation du développement de l’enfant.
  2. Un milieu de vie propice au jeu, condition sine qua non du droit au jeu.
    1. Les besoins fondamentaux à la survie de l’enfant garantis par l’action des O.N.G.
    2. Un milieu familial conscient de l’importance du jeu grâce aux programmes étatiques.